Santé

Industrie pharmaceutique : 56 compagnies indiennes en prospection en Côte d’Ivoire

Article Santé  |  Posté le : 28 Fvrier 2018 à 10:06:10  |   Pays : Côte d'Ivoire     

Évalué à 300 millions d’Euros soit plus de 196,5 milliards F CFA, environ 6 fois le coût du CHU d’Angré (34 milliards), le marché de l’industrie pharmaceutique en Côte d’Ivoire captive l’attention des investisseurs. 56 compagnies indiennes spécialisées dans le secteur sont en visite de prospection en Côte d’Ivoire, dans le cadre du forum PHARMEXIL (Conseil des exportations pharmaceutiques de l’Inde), à l’initiative de l’ambassade de l’Inde. Pendant trois (3) jours, du 25 au 27 février 2018, ces structures exploreront le marché des médicaments dans le pays afin de jauger les opportunités d’affaires et surtout d’évaluer les moyens d’importer directement des médicaments de l’Inde. L’ouverture officielle du forum s’est faite ce mardi, à la Maison de l’entreprise au Plateau, en présence de Raymonde Goudou-Coffie, ministre de la Santé et de l’hygiène publique.

La Côte d’Ivoire produit moins de 10% de sa consommation en médicaments, a déploré Pr Ouattara Hyacinthe, président de l’Union nationale des pharmaciens privés de Côte d’Ivoire (UNPPCI). Il a donc salué la tenue de ce forum tout en espérant tisser les jalons d’une bonne industrie pharmaceutique à travers le forum PHARMEXIL.

L’ambassadeur de l’Inde en Côte d’Ivoire, Ragutahalli Ravindra, a souhaité qu’à la suite de cette rencontre, des partenariats puissent être noués entre des opérateurs ivoiriens et privés afin d’épouser la vision du gouvernement ivoirien qui est d’installer des unités de fabrication de médicaments en Côte d’Ivoire dans l’optique de pouvoir couvrir les besoins du pays. Il a rappelé que deux unités de fabrication et de conditionnement de produits pharmaceutiques sont déjà en cours de construction au Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (Vitib) de Grand-Bassam.

L’industrie pharmaceutique fait l’objet d’une «attention particulière» en Côte d’Ivoire, a fait savoir la ministre Raymonde Goudou-Coffie, qui a relevé les actions entreprises pour assainir le secteur. Ce sont notamment l’intensification de la lutte contre les médicaments de rue, la mise en place d’un système de management de qualité pour favoriser la mise aux normes pharmaceutiques d’achats, de stockages et de distribution de la Nouvelle pharmacie de la santé publique. Notant que 80% des produits génériques régulièrement enregistrés et commercialisés en Côte d’Ivoire proviennent de l’Inde, elle a souhaité que ce forum favorise l’ouverture d’autres unités de fabrication locale pharmaceutique pour améliorer le taux de satisfaction en matière de fourniture de médicaments.

Source : abidjan.net