Santé

Santé et Hygiène Publique: Le Président Ouattara inaugure ce vendredi le 4e Chu d’Abidjan

Article Santé  |  Posté le : 15 Décembre 2017 à 08:05:49  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mercredi, en compagnie du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Raymonde Goudou Coffie, a effectué une seconde visite de terrain pour s’assurer de la fin des travaux et de l’effectivité du caractère opérationnel des différents services.

Santé et Hygiène Publique: Le Président Ouattara inaugure ce vendredi le 4e Chu d’Abidjan

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara va officiellement ouvrir ce matin les portes du Centre hospitalier universitaire d’Angré dans la commune de Cocody. Pour donner aux populations un accès à ses onze services spécialisés où elles pourront traiter toutes les pathologies qui les affectent et recevoir des conseils pratiques pour prévenir et se prémunir contre les maladies.

Ce 4e Chu du District d’Abidjan et le 5e de Côte d’Ivoire avec celui de Bouaké, fait partie du niveau tertiaire des Centres hospitaliers et universitaires et instituts spécialisés. Il est implanté sur un site de 4,5 hectares et est bâti sur une superficie d’environ 36000 m2. Il compte 19 bâtiments en type pavillonnaire R+1. Sa capacité d’hospitalisation est de 250 lits.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mercredi, en compagnie du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Dr Raymonde Goudou Coffie, a effectué une seconde visite de terrain pour s’assurer de la fin des travaux et de l’effectivité du caractère opérationnel des différents services. Le Président de la République va donc ce matin réceptionner et mettre à la disposition des populations, ce Centre hospitalier universitaire qui sera d’un recours inestimable en matière de prise en charge des patients et permettra le décongestionnement des Chu de Cocody, Treichville et de Yopougon dans le District d’Abidjan.

Le Chef de l’Etat qui, au cours du conseil présidentiel sur la Santé du 9 août dernier, a donné des orientations pour que davantage de réponses appropriées soient apportées aux besoins de santé de ses concitoyens, vient ajouter avec la mise en service du Chu d’Angré, un maillon de qualité à l’important réseau d’établissements sanitaires dont dispose déjà la Côte d’Ivoire. Et promeut ainsi sa vision selon laquelle chaque Ivoirien quel que soit son statut ou son lieu d’habitation doit avoir accès à des soins de santé de qualité, de spécialité et de proximité.

Pour ce faire, la construction du Chu d’Angré est un acquis important à saluer à sa juste valeur parce qu’il contribue à préserver l’équilibre social et la bonne santé des populations qui sont des acteurs décisifs dans la réalisation du processus de l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020.

Le Chu d’Angré est un projet pilote. Il intègre des innovations importantes dans son fonctionnement et appelle indubitablement un sens aigu de la responsabilité de la part des gestionnaires et du personnel médical, qui devront à tous points de vue répondre de tous les actes de gestion de cet édifice qui a coûté tant de sacrifices au gouvernement, et qui est doté de plateaux techniques améliorés et des équipements de dernière génération. Mais là où leur serment sera mis à l’épreuve de la conscience et de la critique, c’est quand ils perdront de vue qu’ils n’ont d’autres centres d’intérêts que les populations qui ont droit à la santé et qu’ils ont le devoir de faire en sorte que la chaîne de prise en charge et la confiance ne se rompent jamais.

Ce sont ces différents enjeux qui ont motivé la volonté des différents gouvernements du Président Alassane Ouattara à construire et à réceptionner de nombreux hôpitaux et structures sanitaires, dont les cérémonies d’inauguration se font à tour de bras depuis 2013. Le cérémonial relatif à l’ouverture du Chu d’Angré vient prolonger le cycle des inaugurations après celles de l’hôpital général de Gagnoa en 2013, d’Adjamé en 2014, de Bodo-Tiassalé et de Saint Joseph Moscati de Yamoussoukro en 2015. En attendant lundi, l’ouverture du premier centre de radiothérapie de Côte d’Ivoire pour intensifier la lutte au plan national contre les cancers.

Source : fratmat.info