Blog Fatom

La fondation ATEF OMAÏS Finance la pièce « les monologues du Vagin » interprétée par Femina comédie

Article Blog Fatom  |  Posté le : 20 Juin 2016 à 10:45:07  |   Pays : Côte d'Ivoire     

Le vendredi 13 mai 2016, le Camp du 43e Bataillon d’Infanterie Marine (43e BIMa), loin de son caractère habituel et de façon exceptionnelle, a prêté son cadre  pour la représentation d’une pièce théâtrale intitulée « Les monologues du V » interprétée par la troupe Femina comédie, composée de Mme Nastou Traoré, Mai la Bombe, Gbazé Thérèse, Géneviève Bosson et Adrienne Koutouan.

L’intitulé de cette représentation « Les Monologues du V » est la version Ivoirienne de la pièce de théâtre culte d’Eve Ensler « Les Monologues du Vagin », créée en 1996 et considérée comme le pilier du féminisme. Elle est fondée sur plus de 200 entretiens avec des femmes du monde entier et représente le bonheur d’être femme, la joie d’être amante et la fierté d’être mère mais également sur toutes les formes de violences infligées au corps féminin. Alors que plus de trente ans après la révolution sexuelle, le mot « Vagin » reste un mot tabou, honteux ou du moins embarrassant surtout pour les peuples africains, Eve Ensler le cite 123 fois dans la pièce.

En 1h30 de spectacle, les actrices Ivoiriennes ont décrit le « V » dans toutes ses formes. De son appellation dans le jargon ivoirien le « Kpêtou » en passant par ses envies et refus, elles n’ont manqué de mettre à nu les pires formes de violence et pratiques qu’il subit notamment les abus sexuels et l’excision.

L’excision est la forme de mutilation génitale féminine la plus rependue en Côte d’Ivoire. Selon l’enquête de démographie et de santé (EDS 2011-2012), deux femmes sur cinq soit 38,2% sont excisés dans notre pays avec une prédominance dans les régions Nord-est et Nord qui passe la barre des 70% des femmes excisées, suivies des régions de l’Ouest et du Centre-nord ou plus de 50% des femmes son concernées. Au vu de ces indicateurs, il est donc important pour tous les acteurs soucieux du bien-être des populations vulnérables  d’accompagner le gouvernement ivoirien dans sa lutte pour éradiquer ce mal.

Dans cette perspective, la Fondation ATEF OMAÏS (FATOM) et l’ONG Action Cancer Afrique - ACA (dont les membres sont des professionnels du monde artistique) ont décidé, à travers la signature d’une convention (Le lundi 18 avril 2016 à l’Hôtel TIAMA) de contribuer à la sensibilisation, la prévention et la prise en charge des populations atteinte des cancers féminins (Cancers mammaires et du col de l’utérus).

​Ainsi, cette œuvre entièrement financée par la FATOM à hauteur de 3 500 000 FCFA  et organisée en collaboration avec les Forces Françaises de Côte d’Ivoire (FFCI) et l’ONG ACA, vient soutenir les actions de l’ONG.

Les comédiennes de la troupe ont fait découvrir un spectacle mêlant rires, mode de vie et émotions à l’endroit des invités composés de : Membres du corps Diplomatique, chefs d’entreprises et partenaires institutionnels de la Fondation ATEF OMAÏS, amis des FFCI et hommes de la presse la de FATOM elle même.

La talentueuse animatrice Koni Touré s’est prêtée fort gentiment à jouer le rôle de Maître de cérémonie.

Au sortir de cette représentation, une levée de fond a été  organisée pour offrir un dépistage à la femme ivoirienne.

Source : Fondation ATEF OMAÏS