Blog Fatom

La Fatom a procédé à la remise officielle des latrines au groupe scolaire Moronou

Article Blog Fatom  |  Posté le : 06 Octobre 2020 à 11:29:44  |   Pays : Côte d'Ivoire     

La cérémonie de remise officielle des latrines au groupe scolaire Moronou, marquée par une mobilisation remarquable des enseignants, des élèves dudit établissement et des populations, s’est déroulée le mardi 29 septembre 2020 en présence des autorités villageoises, de l’Inspection de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Toumodi, des Cadres du village de Moronou et des Représentants de la Fondation ATEF OMAÏS (FATOM).

Le village de Moronou (à ne pas confondre avec la région du Moronou) est situé dans la région du Bélier précisément dans le département de Toumodi. Il est peuplé par un sous-groupe de Baoulé (Peuple Akan) dénommée les N’Gban. Fort de ses 6000 habitants, le « N’Gban Moronou » est doté à ce jour de presque toutes les infrastructures de base à savoir : un centre de santé (composé d’une maternité et d’un dispensaire), un groupe scolaire (01 maternelle et 03 écoles primaires), un château d’eau potable et une connexion au réseau électrique. 

 l’initiative de la Mutuelle de Développement Économique et Social de Moronou (MUDESMO), la FATOM a financé la construction de 06 latrines et la réhabilitation de 06 autres en plus de 4 wc au Groupe Scolaire Moronou pour un coût global de 10 919 819 FCFA.  Rappelons que la fondation s’était déjà illustrée dans cette localité. En effet, la fondation a fait des dons de kits scolaires en 2017 et 2018 et octroyé plusieurs pots de peinture dans le cadre de la réhabilitation de l’école Primaire Publique Moronou 1 en 2018.

Selon les statistiques scolaires 2018-2019, 36,1% des écoles préscolaires et 52% des écoles primaires sont dépourvues d’installations d’assainissement fonctionnelles.  92,6 % des écoles communautaires ne disposent pas de toilettes fonctionnelles. Pour le département de Toumodi, près de 90% des établissements scolaires du primaire n’ont pas de toilettes.
C’est donc dans le but de soutenir les efforts du Gouvernement ivoirien, qui s’est fixé comme objectif de construire des latrines améliorées dans plus de 7304 écoles publiques et d’offrir des installations d’assainissement fonctionnelles aux établissements, que la FATOM a réalisé ces ouvrages. Le Groupe Scolaire Moronou compte en son sein 916 élèves (415 filles et 501 garçons) et 20 enseignants soit 17 femmes et 3 hommes.

 l’entame de la cérémonie, les élèves du Groupe Scolaire Moronou ont exécuté l’Abidjanaise, suivi de la libation faite par la chefferie traditionnelle. Cette cérémonie fut meublée par des prestations artistiques et de plusieurs interventions. À tour de rôle, M. KONAN Yao Simplice (Président de la MUDESMO) et M. KOUASSI, Représentant le Directeur de l’inspection de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Toumodi ont remercié la FATOM et ses Partenaires pour le don de cet ouvrage. « Très chers bienfaiteurs, je voudrais vous exprimer la gratitude et la reconnaissance des populations de notre village, pour votre grande sollicitude à notre endroit, chaque fois que le besoin s’est fait sentir ». Monsieur de Président de la MUDESMO a terminé ses propos en sollicitant la FATOM pour la construction d’une nouvelle école primaire de 06 salles de classe afin de désengorger les autres salles de classe. 

​Au nom de madame Zanouba OMAÏS, Présidente de la fondation ATEF OMAÏS et du Bureau Exécutif représenté en ce jour par M. Philippe DELANNE (Vice-Président de la FATOM), M. Hervé Banga (Secrétaire Exécutif de la FATOM) a pris la parole pour rappeler que la fondation, depuis sa création en 2009 s’est fixée comme mandat la réalisation de projets de Développement Humain Durable dans les domaines de la Santé, l’Education, la Culture et l’Environnement au profit des populations vulnérables des pays où elle est représentée (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger et France Pays de Loire). Ses actions se traduisent par la construction/réhabilitation et l’équipement de structures scolaires et sanitaires. Il a encouragé les bénéficiaires à prendre soin de ces nouvelles infrastructures.

Notons qu’après la coupure du ruban et la visite des latrines, les officiels ont effectués des planting d’arbres. Ce sont au total 20 arbres fruitiers qui ont été mis en terre à savoir des orangers, mandariniers, citronniers, châtaigniers, jaquier etc. 

Source : Fondation ATEF OMAÏS