Blog Fatom

la FONDATION ATEF OMAÏS fait un don de vivres aux pensionnaires du centre Delwendé de Sakoula

Article Blog Fatom  |  Posté le : 24 Juillet 2018 à 11:31:02  |   Pays : Burkina Faso     

La Fondation ATEF OMAÏS (Fatom) a pour la 4ème fois, volé au secours des pensionnaires du Centre Delwendé à travers un don de vivres composé de : 20 sacs de maïs de 12 0kg, 10 sacs de haricot de 100kg, 100kg de poissons secs, 01 bidon d'huile, 02 sacs de graines de néré de 100kg et 01 carton de tomate, pour un montant total de 1 000 000 FCFA. 
La cérémonie de remise a eu lieu le mercredi 18 juillet 2018 au sein dudit centre situé à Ouagadougou précisément dans le quartier Sakoula, en présence de M. Hervé Banga (Secrétaire exécutif de la Fatom), de Mme Maarit Hirvonen (Point focal de la Fatom), de la Directrice du Centre et des bénéficiaires.
Créée en novembre 2009, la Fatom est présente dans six pays notamment au Burkina Faso, au Benin, au Mali, au Niger, en France (Pays de de Loire) et en Côte d’Ivoire où se trouve son siège à Abidjan. Elle soutient les gouvernements des pays où elle a une représentation, dans la lutte contre la pauvreté à travers des actions concrètes dans 04 domaines d’activités à savoir la Santé, l’Education, la Culture et l’Environnement (Hygiène et Assainissement). Au nombre de ces activités, nous pouvons mentionner les réhabilitations et constructions de structures sanitaires et scolaires, l’organisation et le financement de campagnes de santé publique, l’élaboration de guides et carnets touristiques etc. C'est dans cette optique qu'elle a procédé pour la quatrième fois consécutive, à la remise de vivres aux pensionnaires du centre Delwendé de Sakoula. « A chaque fois qu’on vient au Burkina Faso, Mme Zanouba OMAÏS, Présidente de la Fondation, insiste sur l’importance d’apporter notre soutien aux femmes du Centre Delwendé. Pour elle, ces femmes sont marginalisées et ne bénéficient pas d'un meilleur traitement et elle est contente de savoir qu’il y a un centre d’accueil au Burkina qui les réhabilite et contribue à leur bien-être », a justifié M. Banga. Une façon pour la Fondation de contribuer à soulager ces 214 femmes qui peuplent ce centre. Pour sa part, la Directrice du Centre Delwendé, Sœur Hortensia Filipe Sizaland, a pris la parole au nom des bénéficiaires et des membres de l’administration pour traduire leur profonde reconnaissance à l'endroit de la Fondation ATEF OMAÏS. « Merci à la fondation pour tout ce que vous faites chaque année pour le centre » a-t-elle martelé.
Parallèlement à cette action, la Fondation ATEF OMAÏS a aussi construit trois salles de classe et un bureau du directeur et un magasin à hauteur de 35 millions dans le quartier Nagrin à Ouagadougou. L'objectif étant de contribuer à désengorger les salles de classes dont les effectifs sont pléthoriques et ainsi donner la chance aux élèves d’étudier dans de meilleures conditions. Le mardi 17 juillet 2018, une visite de terrain a eu lieu avec les autorités municipales pour s’assurer de l’avancée des travaux. 

Source : Fondation ATEF OMAÏS