Société

74e session de l’Assemblée générale : l’ONU appelle les dirigeants du monde à travailler ensemble pour le bien commun

Article Société  |  Posté le : 25 Septembre 2019 à 08:23:23  |   Pays : France     

​Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Président de l’Assemblée générale, Tijjani Muhammad-Bande, ont plaidé, mardi, en faveur de l’esprit de coopération pour le bien commun, lors de l’ouverture de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

« Nous sommes ici pour servir. Nous sommes ici pour faire progresser le bien commun tout en défendant notre humanité et nos valeurs communes. En cette période de divisions, nous devons renouer avec cet esprit. Rétablissons la confiance, redonnons espoir et allons de l’avant ensemble », a déclaré M. Guterres, dans son discours à la tribune de l’Assemblée générale.

« Nous devons unir nos efforts pour trouver des solutions aux énormes difficultés résultant des conflits violents, du terrorisme, des catastrophes naturelles, du trafic sexuel et du trafic de drogue, de l’analphabétisme, dont souffrent des millions de personnes dans le monde », a plaidé pour sa part Muhammad-Bande auprès des dirigeants du monde.

Le Secrétaire général de l’ONU a estimé qu’en « cette période de transition et de dysfonctionnement des relations entre les puissances mondiales, un nouveau risque se profile à l’horizon, qui n’est peut-être pas encore énorme, mais qui est réel ».

Il est revenu sur le fait que les crises au Yémen, en Libye, en Afghanistan et le conflit israélo-palestinien n’ont toujours pas trouvé de solution. A cela s’ajoutent les tensions en Asie du Sud et le risque d’un conflit armé dans le Golf pacifique.

Le Secrétaire général s’est réjoui, enfin, des élections pacifiques à Madagascar, aux Maldives et en République démocratique du Congo, du dialogue politique au Soudan et du processus de paix en République centrafricaine et enfin de l’annonce de la création d’un comité constitutionnel dans le cadre des efforts pour résoudre le conflit en Syrie.

Source : AIP