Société

Colloque international sur « l’œuvre de paix de Félix Houphouët-Boigny » : Des assises qui vont contribuer à identifier les repères nécessaires à la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire

Article Société  |  Posté le : 19 Octobre 2018 à 08:34:17  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​« 2018, Année Félix Houphouët-Boigny ». Jeudi 18 octobre 2018, jour anniversaire de la naissance du Père de la nation ivoirienne, qui correspond également à la commémoration du 25ème anniversaire de la disparition de Félix Houphouët-Boigny, la Fondation qu’il a créée, qui a pris l’initiative d’organiser un colloque international sur son œuvre de paix.

L’ouverture officielle de ce Colloque international sur l’œuvre de paix de Félix Houphouët-Boigny (FHB), s’est déroulée dans la salle de 2000 places de la Fondation FHB pour la Recherche de la Paix à Yamoussoukro, sous la présidence du Vice-président, S.E.M. Daniel Kablan Duncan, représentant le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara.

Cette cérémonie a été marquée de l’affluence d’éminentes personnalités venues de France et d’Afrique, de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, d’étudiants en Master et doctorants issus des universités publiques et privées de Côte d’Ivoire, ainsi que d’une multitude d’élèves des établissements secondaires de Yamoussoukro. 
Au nom du Président S.E.M. Alassane Ouattara, S.E.M. Daniel Kablan Duncan, a exprimé ses vifs remerciements au Secrétaire Général de la Fondation Félix Houphouet-Boigny pour la Recherche de la Paix pour cette invitation à ce colloque dont le thème aussi pertinent cadre selon lui, avec cette période électorale en Côte d’Ivoire. Il a donc indiqué que le Président Alassane Ouattara est convaincu que les présentes assises vont contribuer à identifier les repères et ressources nécessaires à l’édification et à la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire.

« En définitif, le Père de la Nation a bâti notre pays, me semble-t-il, sur deux grands piliers solides : la paix et la stabilité économique, d’une part, et le développement économique et social d’autre part », a déclaré S.E.M. Daniel K. Duncan. Selon lui, le développement est indispensable pour soutenir cette paix et cette stabilité, ‘’car il faut le rappeler, la pauvreté fait mauvais ménage avec la démocratie’’.
Outre le représentant du Chef de l’Etat, une autre voix, celle du président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, parti politique de celui dont l’œuvre de paix est exaltée en ce jour, était attendue. Le Président du PDCI RDA s’est fait représenter par l’ex Ambassadeur, S.E.M. Amoikon Edjampan Thiémélé qui, dans son intervention a souligné que FHB a laissé à la Côte d’Ivoire un legs incommensurable notamment un parti politique : le PDCI-RDA. 

Mais mieux encore des valeurs cardinales que représente l’Houphouëtisme fondé sur le partage, la solidarité, la fraternité et la justice sociale, bases de la paix qu’il a toujours recherchée entre les ivoiriens. « Et ce n’est pas sans raison que tous les hommes de bonne volonté le comparent à Nelson Mandela, Martin Luther King et bien d’hommes qui ont marqué de leur emprunte l’histoire de leur pays et celle du monde à cause de leur sagesse légendaire », a révélé S.E.M. Amoikon Edjampan Thiémélé. Selon lui, la mémoire de FHB doit être ce levain permanent qui vivifie la terre éburnéenne chaque fois que ses habitants sont emportés par la passion de la division et des postures claniques. 

Quant au Secrétaire Général (SG) de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix, M. Jean Noël Loucou, il a expliqué pour sa part que, ce colloque international sur l’œuvre de paix de FHB, s’inscrit dans la continuité de celui sur la pensée politique de FHB qui s’était tenu en 2014. En 2018, le thème choisi, « l’œuvre de paix de Félix Houphouët-Boigny », positionne ce colloque aux antipodes d’une entreprise hagiographique qui demeurant ne sied pas au personnage historique que FHB est désormais. En ce qui concerne les travaux de ce colloque, le SG de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix a soutenu qu’à ce stade du travail scientifique, ne prend place aucune passion autre que celle de la qualité de la réflexion et de la recherche de la vérité historique. « Nous devons donc aborder et les questions de méthode et les questions théoriques avec un souci constant d’objectivité rigoureuse », a-t-il déclaré. 
Par ailleurs, l’un des clous de cette cérémonie d’ouverture, a été la remise du Prix Félix Houphouët-Boigny de la recherche décerné à l’étudiant Doctorant en Histoire, Dr Léoblé Célestin auteur du sujet : « Félix Houphouët-Boigny et la question du communisme en Afrique de 1946 à 1988 ». Il a été lauréat d’un chèque de 1 000 000 F CFA qu’il a reçus des mains du Vice-président Daniel Kablan Duncan. Le second prix de 500 000 F CFA, remis par S.E.M. Amoikon Edjampan, a été l’étudiante Brou Stéphanie Déborah en Master de Sociologie Politique dont le thème présenté est : « Politique éducative de Félix Houphouët-Boigny et intégration nationale en Côte d’Ivoire.

Notons que ce prix a été initié le 23 mars 2017, à Abidjan. Le Jury a été présidé par le prof Baha-Bi Youzan Daniel, Président du Comité Scientifique du colloque.
Au cours de ce colloque international sur l’œuvre de paix de Félix Houphouët-Boigny qui va tenir du 18 au 20 octobre 2018 à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix de Yamoussoukro, ce sont 65 communications qui seront présentées avec 118 participants dont 23 de l’extérieur.

Source : abidjan.net