Société

Création d’une coalition des acteurs de la société civile pour promouvoir le code forestier ivoirien

Article Société  |  Posté le : 24 Aot 2018 à 08:00:55  |   Pays : Côte d'Ivoire     

​L’ONG Impactum, une organisation de développement durable, et ses partenaires dans la lutte contre les changements climatiques en Côte d’Ivoire dont le mécanisme international de Réduction des émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation et de la dégradation des forêts ( REDD+), ont mis en place jeudi à Abidjan, une coalition regroupant des organisations de la société civile et du secteur privé dans l’optique de promouvoir le code forestier ivoirien auprès des producteurs de cacao et des petits exploitants, a constaté APA sur place.

Cette coalition dont les activités ont été lancées, vient notamment en appui au projet « Partnership Cocoa and climate change In Côte d’Ivoire » ou « partenariat pour concilier l’agriculture cacaoyère et la préservation de l’environnement».

Ce projet durera jusqu’en 2019 et sa phase pilote sera mise en œuvre dans la région du Cavally dans l’ouest ivoirien. La forêt ivoirienne a été détruite passant de 16 millions d’hectares dans les années 1960 à 3 millions d’hectares aujourd’hui.

« L’objectif du gouvernement, à travers le mécanisme International REDD+, est de reconstituer ce couvert forestier à hauteur de 20% d’ici 2030», a rappelé dans une allocution d’ouverture, Jean-Michel Brou, le coordonnateur du projet Impactum indiquant que cette nouvelle coalition vient appuyer les efforts des autorités ivoiriennes en « fédérant les actions de la Société civile et du secteur privé » pour la reconstitution de la forêt ivoirienne.

« La première composante de ce projet vise à encourager les communautés et les producteurs dans cette dynamique nationale de reconstitution du couvert forestier. La deuxième composante entend faire la promotion du code forestier et de ses textes d’application », a expliqué M. Brou.

Poursuivant, il a plaidé auprès des autorités forestières ivoiriennes pour que des textes d’application soient pris pour la mise en œuvre effective du code forestier de 2014.

« On a besoin des textes d’application de ce nouveau code forestier pour pouvoir encourager les producteurs au reboisement. Nous allons donc faire du lobbying et un plaidoyer auprès des autorités forestières pour la promulgation de ce code. Et une fois promulgué, notre coalition va aider à sa vulgarisation », a-t-il fait savoir.

La Côte d’Ivoire a perdu plus de 75% de ses forêts en 50 ans, passant de 16 millions d’hectares en 1960 à 3,4 millions d’hectares en 2015.

Le mécanisme international REDD+, né en 2005, est une approche d’atténuation des changements climatiques. La Côte d’Ivoire a adhéré à ce mécanisme international en 2011 en vue de contribuer aux efforts internationaux de lutte contre les changements climatiques et pour restaurer son couvert forestier.

Source : APA