Société

Projet de l’Autoroute sous-régionale « Corridor Abidjan-Lagos »: Les experts des pays membres évaluent les avancées

Article Société  |  Posté le : 06 Juin 2018 à 11:07:57  |   Pays : Bénin     

​Le comité chargé de piloter le projet de l’autoroute régionale et des experts du «Corridor Abidjan - Lagos» (Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigeria), tient sa dixième réunion du 5 au 8 juin à Cotonou. L’ouverture des travaux a été présidée par Cir Koty, ministre béninois des Transports et des Infrastructures.

Prévue du 5 au 8 juin à Cotonou, la dixième réunion du comité de pilotage et des experts du programme de développement du Corridor Abidjan - Lagos, a été ouverte, ce mardi 5 juin par le ministre des Infrastructures et des Transports, Cyr Koty. Cette rencontre qui réunit des experts des cinq pays concernés par le projet : Bénin, Côte-d’Ivoire, Ghana, Niger et Togo, s’inscrit dans le cadre des échanges autour de la signature et la ratification des accords de financement par les États membres. 

Les participants font le point des passations des marchés en vue du recrutement des bureaux d’études et de conseils techniques. À cet effet, le dossier de création de la Cellule d’exécution du projet sera étudié dans le but de la signature de son institutionnalisation, lors de la rencontre des ministres. Aussi, un point sera fait sur la création de l’Autorité de gestion du Corridor Abidjan-Lagos (Alcoma) et l’actualisation du programme de travail du projet.
Pathé Guèye, commissaire des infrastructures de la Cedeao, affirme que des avancées ont été notées, notamment à travers la poursuite de la mise en œuvre de toutes les composantes du projet Corridor Abidjan - Lagos. L’autoroute devrait traverser à terme la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin pour arriver au Nigéria. Cet ambitieux projet vise à assurer la fluidité du trafic entre les capitales des pays du corridor.
Parlant des avancées depuis la dernière réunion, M. Guèye cite la finalisation et la soumission des copies de l’accord intergouvernemental portant création de l’Autorité supranationale de gestion du Corridor Abidjan-
Lagos aux États membres pour avis juridique des ministères de la Justice, aux fins de procéder à sa signature, entre autres. Il a signalé à l’assistance que le Bénin a achevé le processus de ratification du traité sur le corridor, en saluant cet acte que le ministre Koty a conduit personnellement.
Les résultats qui seront issus de cette rencontre impulseront une nouvelle dynamique à la mise en œuvre du projet d’autoroute du corridor Abidjan-Lagos, long de 1028 kilomètres, longeant le golfe de Guinée. Il va donner un coup de fouet à l’intégration régionale, selon le ministre Koty.
À terme, ce sont cinq capitales et cinq ports parmi les plus importants de l’Afrique de l’Ouest qui seront ainsi reliés par une autoroute, ouvrant de nouvelles perspectives économiques à toute la région. Selon le ministre Koty, ce corridor représente déjà 75 % des échanges dans la région et est profitable aux pays de l’hinterland.
Cette réunion est organisée en prélude à celle du comité ministériel de pilotage prévu pour le 8 juin prochain.

Source : La Nation